Ateliers INFORSID 2018


Atelier Data Intelligence
Atelier Business Intelligence, Big Data & Data Science
Mots-clés : Data warehouse Data Lakes Big data Data science Data intelligence NoSQL data warehouses Cloud BI Real time analysis Big queries Big data analytics Big data management Data governance
Thèmes Entrepôts de données massives, Cloud BI, Data Lakes, Entrepôts de données étendus BI et Data Science, Social OLAP, Text OLAP, Graphe OLAP... Applications décisionnelles : sciences sociales, administration, agriculture, santé,
société, bioinformatique...
Résumé

Nouvelle ère technologique et analytique : Data Intelligence

La Business Intelligence (BI), c’est-à-dire l’informatique à l’usage des décideurs et des dirigeants d’entreprise, est actuellement en train de se réinventer en cette période d’effervescence technologique : les Big Data permettent en effet d’explorer de nouvelles possibilités qui vont révolutionner l’informatique décisionnelle.

Le domaine du décisionnel devient étendu où le champ des possibles s’élargit. Nous entrons dans une nouvelle ère technologique où les architectures simples « ESOR » (ETL, SGBD, OLAP, Reporting) évoluent vers une multiplication des outils et des technologies pour répondre à de nouveaux enjeux. Le nombre et le volume des sources ont explosé (réseaux sociaux, capteurs, internet des objets, outils mobiles géolocalisés ou encore open-data peuvent recéler des informations sur le comportement des clients, sur de nouveaux marchés à adresser ou sur de meilleures décisions à engager). Et surtout, c’est le potentiel d’exploitation de ces données qui est porteur de promesses. Par ailleurs, la BI utilisée en conjonction avec la science des données comme l’analyse prédictive par exemple, permet aux industries d’obtenir un aperçu en temps réel et de faire des prédictions futures, ce qui augmentent la compréhension du comportement des clients, d’améliorer la réponse aux clients et d’offrir un avantage concurrentiel tangible.

L'atelier Data Intelligence s’inscrit donc dans cette nouvelle mouvance de la BI, c’est-à-dire autour du big data, du cloud compting, des bases de données NoSQL et de la science des données. Data Intelligence est ouvert en termes de propositions. Nous souhaitons susciter particulièrement des discussions aussi bien du point de vue pratique, expérimental, théorique, académique et industriel. Les présentations pourront concerner un travail abouti, des réflexions sur les nouvelles technologies émergentes liées à la BI ou un travail préliminaire (qui présentera davantage un problème qu'une solution). Enfin, les discussions sur les synergies entre la BI, les big data, la science des données et les sciences sociales, santé ou autres applications d’aide à la décision sont également bienvenues.

Dates importantes :
  • Date limite de réception des articles : 30 avril 2018.
Porteurs :
Omar Boussaid - Université Lumière Lyon 2, Laboratoire ERIC

Omar Boussaid est professeur en informatique à l'Institut de Communication de l'Université de Lyon 2, France. Sa recherche se situe dans le domaine de la Business Intelligence (BI), et plus particulièrement sur l'entreposage et l'exploitation de données complexes. Ses recherches actuelles portent sur l'évolution de la BI dans l'environnement Big Data. Le management des données massives autour des Data Lakes, la conception des entrepôts distribués notamment en NoSQL, la Cloud BI, l’analyse sémantique à travers Text OLAP, Social OLAP, Graph OLAP, constituent les divers thèmes de recherche sur lesquels se base son animation scientifique et sa supervision scientifique de diverses thèses de doctorats. Ses travaux ont été publiés dans plus de 150 articles dans des revues internationales et des conférences internationales. Il est membre de plusieurs programmes de revues internationales et de conférences internationales. Il a évalué plusieurs projets de recherche. Il est membre fondateur de la conférence EDA (Entrepôts de Données et Analyse en ligne) dont il est membre du comité de pilotage. Il est également co-­fondateur de la conférence Maghrébine sur les Avancées des Systèmes d'information Décisionnels (ASD). De plus, il est directeur du Master Business Intelligence & Big Data

Fadila Bentayeb - Université Lumière Lyon 2, Laboratoire ERIC

Dr. Fadila Bentayeb is an associate professor of computer science since 2001 at Université Lumière Lyon 2. She received her qualification for supervising research (HDR -­‐ Habilitation à Diriger des Recherches in french) from the University of Lyon 2, France in November, 24, 2011. Before, she received her Ph.D. in computer science from the University of Orléans, France in 1998. She is currently the head of the decision support systems research team (SID – Systèmes d’Information Décisionnels in French) at ERIC Lab (joint research unit of universities Lyon 1 and Lyon 2). Her main current research interests relate to big data warehouses, NoSQL data warehouses, cloud business intelligence, especially performance and so-­‐called personal intelligence. She has published more than 100 peer reviewed papers. She is a member of editorial board of a French-­‐speaking data warehousing and OLAP conference (EDA), has served in numerous conference program committees, and has reviewed numerous journal papers. She has also been serving as an expert for several universities and organisms in France and abroad. Finally, Fadila Bentayeb maintains active international cooperation with the data warehousing community (joint publications, co-­‐supervised Ph.D. theses...), has been an active member in two national projects and the scientific leader of two regional projects for supporting the creation of startup companies. She is also head of the first year of master degree of computer science (Master 1 Informatique) at ICOM Institute (ICOM : Institut de la Communication in french ) of the university of Lyon 2 since 2014. Moreover, she is leading and participating in international teaching programs (joint FrenchUkrainian M.Sc. program and Data Mining & Knowledge Management Erasmus Mundus M.Sc., respectively).


Atelier Evolution, Variabilité et Adaptabilité des Systèmes d’Information : EVA
Atelier Evolution, Variabilité et Adaptabilité des Systèmes d’Information : EVA
Mots-clés : Evolution Variabilité ​ Adaptabilité (ENT)
Résumé

L’évolution des systèmes d'information met en jeu un système d'interconnexions complexes entre services, applications, contenu, utilisateurs et médias. L’atelier EVA s’intéresse aux défis liés à l’Evolution des SI, leur Variabilité et leur Adaptabilité. L’atelier souhaite proposer un espace privilégié d’échanges autour de l’évolution des systèmes d’information. En effet, ceux-ci doivent faire face à de nombreux défis liés à la montée en puissance des besoins et exigences utilisateurs, des architectures distribuées et ubiquitaires, des nouvelles formes que revêtent les informations échangées, des supports de stockage et des formes de diffusion et de consommation de l’information, .... L'ingénierie des systèmes d'information subit donc une profonde mutation due notamment aux avancées techniques du logiciel (Cloud, Fog, micro-services, blockchain...), à la montée en puissance des abstractions (méta-modélisation, ingénierie de modèles...), à la formalisation des exigences et à la pression des demandes utilisateurs qui souhaitent disposer de systèmes personnalisés, réactifs et adaptatifs. Il en ressort que l’évolution des systèmes d’information pose des questions diverses et cruciales en termes de lignes de produits, de variabilité, d’usages, de déploiements, d’intégration de systèmes externes, d’adaptation, de réactivité, de continuité de services, de sûreté de fonctionnement, etc ....
Cet atelier s’intéresse aux travaux qui s'intègrent au coeur de ces préoccupations. Il a pour objectif de recueillir des travaux illustrés et / ou illustrant différents types de défis liés à l’évolution des SI, aussi bien en termes de problématiques que de solutions. Les travaux traitant des défis sus-cités en prenant en compte des contextes d’application précis sont les bienvenus. A titre d’exemple, les ENT sont particulièrement sensibles à ces problématiques : aujourd’hui utilisés aussi bien dans les universités, les collèges, que certaines entreprises, les ENT sont le plus souvent un point d’entrée à un ensemble de services (EdT, notes, APOGEE, MOOC, ePortfolio, agendas partagés, documents partagés, ....). Ils accompagnent la transformation des organisations à l’ère de l’innovation numérique. Si nous considérons les ENT comme un cas concret d’étude possible des défis de l’évolution des SI, tout autre contexte d’application illustrant l’évolution des SI, leur variabilité et leur adaptabilité est également le bienvenu. Les problématiques abordées pourront être des travaux en lien avec les défis identifiés théoriques ou applicatifs. Une large place sera réservée aux idées nouvelles et aux travaux non encore aboutis. L’appel à communication sera donc ouvert à tout domaine d’application et privilégiera si possible les propositions pouvant apporter des solutions au contexte particulier des ENT. L’atelier sera focalisé en deuxième partie sur les ENT comme illustration des défis liés à l’évolution, l’adaptabilité, la variabilité des SI dans le cadre d’une table ronde et d’une conférence invitée.


Consignes aux auteurs :

Trois formats de soumission sont possibles :

  • Des articles de type « Positionnement » décrivant des idées nouvelles et des travaux non encore aboutis liée aux défis de l’évolution, de la variabilité et de l’adaptation des SI, où des problèmes biens identifiés et l'apport par rapport aux travaux existants sont clairement mentionnés.
  • Des articles de type « Contribution » décrivant une proposition scientifique liée aux défis de l’évolution des SI, à leur variabilité et leur adaptabilité, en prenant en compte des contextes d’application précis.
  • Des articles de type “Illustration” décrivant les ENT comme un cas concret d’étude de défis de l’évolution des SI.

Les articles (soumis et en version finale) peuvent être rédigés en français ou en anglais, sur une *dizaine* de* pages* incluant toutes les références et les figures.

Les articles pourront être beaucoup plus courts, en particulier pour les articles de type “positionnement” présentant un travail qui débute (5 pages).

Les articles sélectionnés de type « Contribution » pourront donner lieu à un numéro spécial de revue nationale et les articles de type « ENT» pourront donner lieu un ouvrage collectif.

Les articles, en pdf au format TSI (https://tsi.revuesonline.com/appel.jsp), doivent être déposés sur easyChair : https://easychair.org/conferences/?conf=eva18


Dates importantes :
  • Date limite de réception des articles : 13 avril 2018.
  • Notification aux auteurs : 8 mai 2018
  • Réception des versions définitives : 23 mai 2018
Comité de programme :
    Animateurs :
  • Mireille Blay-Fornarino, I3S, Nice
  • Sophie Ebersold, IRIT, Toulouse
  • Dalila Tamzalit, LS2N, Nantes
  • Sylvain Vauttier, LIRMM, Montpellier
    Membres
  • Bernard Coulette, IRIT, Toulouse
  • Anne Etien
  • Marie-Pierre Gervais, LIP6, Paris
  • Philippe Lahire, I3S Sophia Antipolis, Nice
  • Clementine Nébut, LIRMM, Montpelllier
  • Dominique Rieu, LIG, Grenoble
  • Philippe Roose, LIUPPA, Pau
  • Djamel Seriai, LIRMM, Montpelllier
  • Tewfik Ziadi, LIP6, Paris
Consulter la page de l'atelier pour l'ensemble des informations

Organisateurs :
Mireille Blay-Fornarino, I3S CNRS UMR​ 7271​

Mireille Blay-Fornarino est Professeur des Universités à l’​ Université de Nice (​ IUT d'Informatique​ ) et Chercheur au laboratoire (​ I3S​ ), Membre de l’équipe of ​ SPARKS​ . Elle est notamment membre du bureau du ​ GDR CNRS GPL (Génie de la Programmation et du Logiciel) et du comité exécutif d'INFORSID.

Sophie Ebersold, IRIT CNRS UMR​ 5505

Sophie Ebersold ​ a obtenu son doctorat en informatique à l’Université Paul Sabatier (Toulouse 3) en 1995. Elle est Maître de conférences à l’Université de Toulouse 2 depuis 1998, membre de l’Institut de Recherche en Informatique de Toulouse et de l’équipe SM@RT. Elle est membre de la Commission de la Recherche de l’UT2J. Son domaine de recherche est le Génie Logiciel et plus particulièrement l'ingénierie Logicielle et l'Ingénierie système. Ses travaux se situent dans le domaine de la modélisation des systèmes complexes. Ce domaine met en oeuvre les notions de l'Ingénierie Dirigée par les Modèles et de l'ingénierie Logicielle Basée sur les Modèles et s'appuie sur l'ingénierie des exigences. Ses travaux ont fait l’objet de publications de plusieurs articles dans des revues et des conférences internationales, dans le cadre de la co-direction de plusieurs thèses, de projets collaboratifs avec l'industrie et de collaborations avec des collègues marocains. Elle a été notamment chef de projet du PHC ADAPROC. Elle a été co-présidente de programme de l’atelier international MODISE-EUS@CAISE2008, co-présidente du comité de programme des ateliers nationaux ERTSI@INFORSID2008, ERTSI@INFORSID2009, SIPA@INFORSID’11, et co-présidente du comité d’organisation de la conférence LMO’07. Elle est actuellement co-organisatrice de MSE@STAF2018. ​ Par ailleurs, elle a été co-éditeur d’un numéro spécial de la revue I3. Elle est membre du comité de programme des conférences internationales ICEIS, AICSA, MODELSWARE et de la revue internationale E-TI.

Dalila Tamzalit, LS2N CNRS UMR 6004

Dalila Tamzalit a obtenu son doctorat en informatique à l'Université de Nantes en 2000 avant d’y occuper un poste de maître de conférences. Son principal sujet de recherche est l’« Ingénierie de l’évolution logicielle » en termes de fondements, modèles et méthodologies appliqués au contexte des architectures logicielles de différents paradigmes. Sa recherche s’articule autour de deux axes principaux: (i) architecturer les systèmes logiciels pour être évolutifs et (ii) architecturer l’évolution logicielle, en termes de migration, adaptation, refactoring, maintenance ... La principale ligne directrice de ces travaux de recherche s’appuie sur une approche de méta-modélisation tout en ciblant les besoins des architectes en leur offrant une assistance. Ses travaux ont fait l’objet de publications de plusieurs articles dans des revues et des conférences internationales, dans le cadre de la direction et co-direction de plusieurs thèses, de projets collaboratifs avec l'industrie et de la collaboration avec des collègues européens. Ces dernières années, elle s'est également concentrée sur les applications SaaS multi-locataires et les architectures micro-services. Dalila Tamzalit est co-fondatrice et co-présidente de la série d'ateliers internationaux sur l'évolution des logiciels dirigée par les modèles (MoDSE) et Models and Evolution depuis 2007 (​ http://models-and-evolution.com/​ ) en tant qu'événement satellite de la Conférence ACM/IEEE Models. Elle a également dirigé le groupe de travail ERTSI du GDR I3 sur l'Evolution, la Réutilisation et la Traçabilité des Systèmes d'Information (ERTSI) et co-fondatrice et co-organisatrice de son atelier dédié de 2005 à 2008. Elle est membre du comité de pilotage d'Inforsid. Elle est experte internationale pour des projets scientifiques canadiens et autrichiens sur l'évolution des logiciels. Elle a également été coorganisatrice, membre du comité de programme et relectrice de symposiums, ateliers, conférences et journaux français et internationaux sur l'ingénierie logicielle et l'évolution des logiciels.

Sylvain Vautier, LGI2P

Atelier Systèmes d’Information pour les Humanités Numériques
Les Systèmes d’Information pour les Humanités Numériques
Mots-clés : Systèmes d’information Humanités Numériques Prosopographie Bases de données prosopographiques
Résumé

L'objectif de cet atelier est d'explorer la nature de la relation entre, d’une part le domaine des systèmes d'information et, d’autre part, celui des humanités numériques. En particulier, l'atelier réunira des chercheurs de différentes disciplines partageant un intérêt commun pour la contribution des méthodes des systèmes d'information aux humanités numériques, en particulier dans le domaine prosopographique. Nous faisons appel à des contributions qui étudient :

  • L'application des systèmes d’information aux humanités numériques.
  • Les moyens d'améliorer les méthodes et modèles des systèmes d'information grâce à l’apport des méthodes des sciences humaines et sociales.
  • En particulier nous sollicitons des contributions sur les systèmes d'information prosopographiques qui combinent l’apport des systèmes d’information à la recherche prosopographique. Plus généralement, nous sollicitons des contributions originales qui portent sur les approches, les solutions, les méthodes, les langages et les applications sur les sujets suivants (liste non exhaustive) :

    • SI et Langage
    • SI et Histoire
    • SI et Art
    • SI et Philosophie
    • SI et Droit
    • SI et Approches des Sciences Humaines et Sociales (SHS)
    • Approches des SHS et SI
    • Approches Prosopographiques
    • Bases de Données Prosopographiques
    • Etudes de Cas en SI pour les SHS
    • Etudes de Cas en SHS pour les SI
    • Etudes de Cas en Prosopographie

    Les papiers pourront être soumis en français ou en anglais. Tous les manuscrits soumis seront examinés par au moins deux membres du comité d'atelier. Les articles acceptés et présentés apparaîtront dans les actes de l'atelier. Les versions étendues des articles acceptés seront invitées à être publiées dans un numéro spécial de la revue Ingénierie des Systèmes d’Information (ISI). Les soumissions devront respecter le modèle Hermès-Lavoisier, modèle de la conférence INFORSID, avec un nombre de pages compris entre 6 et 16 pages : ( Feuille de style Word, Feuille de style LaTeX). Les articles doivent être soumis en format PDF et envoyés par mail à jacky.akoka@lecnam.net.

Dates importantes :
  • Date de soumission : 23 Avril 2018.
  • Notification : 10 Mai 2018.
Porteurs :
Jacky Akoka, Professeur Emérite, CEDRIC-CNAM et IMT-TEM

Pr. Jacky Akoka is emeritus professor at the Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) in Paris. He received the doctoral degree in computer science from the University of Paris 6, and a PhD degree in Information Systems from the Massachusetts Institute of Technology (MIT). He was Professor of Information and Decision Systems and held the Chair of Information Systems at the Conservatoire National des Arts et Métiers in Paris. He has published over 200 conference and journal papers on information and decision systems. His research interests include information systems methodologies, Decision Support Systems and DW design and implementation, quality and security of information systems. More recently, he participates in an ANR Research Project (DAPHNE) related to Digital Humanities. His research has appeared in journals such as Decision Support Systems, IEEE Trans. on Computers, Information and Management, Data & Knowledge Engineering (DKE), Expert Systems with Applications, Journal of Management Information Systems (JMIS) and major academic conferences including the Inter. Conf. on Conceptual Modeling (ER). Jacky Akoka is a member of the board of several academic journals and a Senior Editor of the DKE journal. He has participated and participates at several research projects funded by the French Government as well as by private companies (ANR Qualhis, ANR Daphne, ANR Selkis, ANR Quadris, Anonymization, etc.).

Cédric du Mouza, Maître de Conférences (HDR), CEDRIC-CNAM

Cédric du Mouza est maître de conférences habilité au CNAM Paris. Il a reçu son habilitation de l'université Paris-Dauphine en 2012, un doctorat en informatique du CNAM en 2005. Son activité de recherche se concentre principalement sur la représentation, l'indexation et l'interrogation de données multidimensionnelles, plain-text et du Web 2.0, mais aussi la sémantique et la qualité des données. Il est auteur d'articles de recherche publiés dans des journaux ou conférences majeurs (ICDE, EDBT, CIKM, VLDBJ, DKE, etc). Il a été impliqué dans plusieurs projets (ACI MD SemWeb, ANR MDCO ROSES, ANR MDCO DISCO, ANR MUNIR). Il est le coordinateur du projet ANR DAPHNE portant sur la recherche de connaissances dans les bases prosopographiques historiques. Il appartient au comité d'experts du Romanian National Council for Research and Development et a été membre du comité d'évaluation scientifique 2015 de l'ANR « IHM, contenus, connaissance, Big data, simulation, HPC ».

Stéphane Lamassé, Maître de Conférences, LAMOP–Université de Paris 1

Stéphane Lamassé, est maître de conférences au LAMOP (Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris), à l’Université de Paris 1. Il développe ses activités de recherche au sein de l’équipe Pireh (Pôle Informatique de Recherche et d'Enseignement en Histoire). S. Lamassé oriente ses recherches vers les traitements historiques de l'information numérique, mais aussi sur les méthodes utilisables par des historiens en termes d'analyse de données.

<

Atelier MaDICS-ADOC – Variété des données SHS
Atelier MaDICS-ADOC – Variété des données SHS
Mots-clés : BigData SHS Aide à la décision
Résumé

Au sein du GdR MaDICS, l'action multidisciplinaire ADOC se propose depuis 2015 de mettre en relation des chercheurs et utilisateurs de données en SHS avec des informaticiens, spécialisés en particulier sur le domaine des Systèmes d’Informations et des sciences des données.

Si les disciplines de SHS et l'informatique peuvent manipuler les mêmes objets (textes, images, données numériques, audio, etc.), les méthodes employées sont très différentes. Par ailleurs, en SHS, un corpus (sa création, son traitement, son amélioration) est souvent l'objectif d'un chercheur alors qu'en informatique un corpus représente juste un moyen pour tester ou développer des méthodes automatiques. La motivation principale de l'action ADOC est donc de faire découvrir les travaux et surtout les besoins des chercheurs en SHS auprès de la communauté de l’informatique, de même que d'essayer de proposer des collaborations et solutions pour répondre à ces besoins.

Après plusieurs journées organisées à Toulouse, Lyon et Lille, nous organisons dans le cadre des ateliers INFORSID 2018 une nouvelle journée ADOC à Nantes.


Voir le site de l'action MaDICS-ADOC pour plus d'informations.



Plus d'information sur la page web : http://eric.univ-lyon2.fr/adoc/#variete@inforsid


Porteurs :
Jérôme DARMONT

Jérôme Darmont est professeur d'informatique à l'Université de Lyon et directeur du laboratoire ERIC. Ses thèmes de recherche concernent principalement la performance des bases et entrepôts de données (optimisation des performances, auto-administration, bancs d'essais, lacs de données...) et le décisionnel dans le nuage (sécurité des données, performance et coût des requêtes, décisionnel pour toutes, analyse de données massives...). Il est également impliqué dans de plusieurs projets pluridisciplinaires en lien avec les sciences humaines et sociales (archéologie, géographie, information-communication, gestion...) et coresponsable de l'action ADOC du groupe de recherche CNRS MaDICS.

email
Nathalia GRABAR

Natalia Grabar a fait sa thèse à l'Université Paris 6. Sa spécialité concerne le traitement automatique de langues appliqué aux langues de spécialité (médicine, biologie, télécommunication, électricité). Elle a passé un an dans une ONG Health on the Net à Genève, Suisse. Ensuite, pendant trois ans, elle a occupé le poste AHU à l'Hôpital Européen Georges Pompidou et dans une unité d'informatique médicale à l'Inserm. Actuellement, Natalia est en poste de chargé de recherche classe 1 au CNRS. Elle est affiliée à l'UMR 8163 à Lille et à l’UPR 3251 LIMSI à Orsay. Ses thématiques de recherche concernent la constitution et l'exploitation de terminologies, la recherche et l'extraction d'informations, la typologie des documents et la qualité et la fiabilité des informations dans le domaine de la santé. Ses travaux de recherche se trouvent entre l’informatique et les SHS.

email
Olivier TESTE

Olivier Teste est professeur d'informatique à l’Université Toulouse 2 Jean-Jaurès, et chercheur à l’IRIT CNRS/UMR5505, Toulouse. Il dirige depuis 2015 l’équipe Systèmes d’Informations Généralisées (SIG) et co-anime l’action ADOC dans le cadre du GdR MaDICS (Masses de Données, Informations et Connaissances en Sciences). Ses thématiques de recherche concernent la gestion des masses de données avec un focus particulier sur l’intégration automatique de données et de connaissances, la modélisation et la manipulation des données non conventionnelles (OLAP, noSQL), l’apprentissage automatique et l’analyse des données massives (variété, véracité)..

email

Atelier Systèmes d’information et de décision et démocratie (2e édition)
Atelier Systèmes d’information et de décision et démocratie
(2e édition)
L’informatique fait-elle obstacle à la démocratie dans les organisations ? À l'inverse, peut-elle être un levier pour faire vivre la démocratie ? Quel rôle joue Le management par les indicateurs appuyé sur les systèmes d’aide à la décision dans la vie des organisations ?
Mots-clés :
Système d'information Système d'aide à la décision Ethique informatique conception de SI Démocratie Démocratie d'entreprise Big Data Management par les indicateurs
Présentation de l'atelier


Cet atelier se propose d'interroger l'influence que les systèmes d'information (SI) et d'aide à la décision (SAD) peuvent exercer sur la démocratie dans les organisations, et, plus largement, dans la société.

Cette deuxième édition traitera des thèmes suivants (liste non exhaustive) :

  • Caractéristiques des SI et des SAD qui entravent la démocratie dans les organisations et/ou à l’extérieur de l’organisation, ou à l’inverse les caractéristiques qui permettent de la promouvoir.
  • Cycle de vie des données : comment sont-elles captées, collectées, stockées, utilisées pour la constitution d’indicateurs.
  • Vision du monde portée par les indicateurs au travers des tableaux de bord et autres outils de reporting. Un focus pourra être fait sur les mégadonnées (big data) et les risques liés à leur conception et à leurs usages.
  • Rôle des méthodes de conception de SI et de SAD dans le caractère démocratique ou non de ces outils.
  • Modes de contrôle citoyens de ces outils, et potentiel que ces derniers peuvent représenter dans la vie de la démocratie.

L'atelier portera une attention particulière aux préoccupations pédagogiques et de vulgarisation liées à ces sujets. Les soumissions portant sur les moyens de sensibiliser différents publics aux enjeux démocratiques des systèmes d’information et de décision sont les bienvenus.

Soumissions :

cet atelier est ouvert à la présentation de travaux de recherche originaux, mais aussi de réflexions et de récits d’expériences sur le thème. La forme de l’atelier privilégiera les discussions entre les participants (intervenants et auditoire).

Les soumissions devront prendre la forme de textes courts (3-5 pages). Elles devront se conformer au modèle Hermès-Lavoisier (feuille de style Word, feuille de style LaTeX). La langue officielle du congrès est le français.

Les communications doivent être envoyées au format PDF aux organisatrices (Raphaelle.Bour@irit.fr, Maryse.Salles@ut-capitole.fr).


Dates importantes :
  • Date limite de réception des articles : 4 mai 2018.
  • Notification aux auteurs : 10 mai 2018
  • Date de l'atelier : mercredi 30 mai, de 13h30 à 16h
  • Congrès INFORSID 2018 : 28 au 31 mai 2018
Comité de programme :
  • Maryse Salles, MCF (HDR) en informatique (UT1 Capitole)
  • Raphaëlle Bour, doctorante en informatique (UT1 Capitole)
  • Laurent Cloarec, ingénieur d’étude pour le numérique documentaire (UT1 Capitole)
  • Gabriel Colletis, Professeur d’économie (UT1 Capitole)
  • Lycette Corbion, MCF en droit (UT1 Capitole)
  • Etienne Fieux, MCF en mathématiques (UT2 Jean Jaurès)
  • Anne Isla, MCF en économie, (UT1 Capitole)
  • Emmanuel Prados, Professeur d’informatique et de math appliquées (INRIA Grenoble)
  • Nathalie Vallès Parlangeau, MCF en informatique (UT1 Capitole)
  • Jean-Sébastien Vayre, Docteur en sociologie (IMT Paris)
Organisateurs :
Raphaëlle Bour, doctorante en informatique (UT1 Capitole)

Raphaëlle BOUR Doctorante en Informatique Université de Toulouse 1 Capitole IRIT – SIG

Axes de recherche
  • Ingénierie des besoins et des exigences
  • Modélisation conceptuelle
  • Ethique informatique
  • Démarches de conception et de développement Agile
Enseignementse
  • L3 TSE Eco-Math : cours "Programmationavancée"
  • L3 AES + L3 ES : TD "Excel outil d’aide à la décision & initiation à la programmation"
  • M2 Miage-IPM : cours "Management de projetAgile"
  • L3 MIASHS TI : cours "Processus de décision"
Maryse Salles, MC (HDR) en informatique (UT1 Capitole)

Maryse SALLES ép. COLLETIS MCF Informatique Université de Toulouse 1 Capitole IRIT – SIG/EVI

- Docteur en informatique (HDR) Axes de recherche
  • IIngénierie des exigences pour l’aide à la décision
  • Ethique informatique, éthique des big data
  • Ingénierie des méthodes
Enseignementse
  • M2 Miage-ISIAD : cours « Ethique et droit de la donnée
  • M2 Miage-ISIAD : cours « Modélisation du pilotage
  • M2 Miage-IPM : cours "Management de projetAgile"
  • M2 Miage-ISIAD : cours "Management des connaissances et intelligence économique"
  • L3 MIASHS TI : cours "Processus de décision"
  • L3 AES + L3 ES : cours "Excel outil d’aide à la décision & initiation à la programmation"
  • Année Préparatoire Chine (APC) M1 SIIO : cours "Analyse des systèmes d'information".

Bibliographie associée (à titre indicatif) :
  • BERRY M. (1983) Une Technologie invisible ? L’impact des instruments de gestion sur l’évolution des systèmes humains, Paris : Centre de recherche en gestion (CRG) de l’École Polytechnique.
  • BREY, Ph. (2010), Values in technology and disclosive computer ethics, In The Cambridge Handbook of Information and Computer Ethics, Luciano Floridi (ed.), Cambridge University Press, pp. 41-58.
  • CHIAPELLO, È., GILBERT, P., BAUD, C. (2013) Sociologie des outils de gestion : introduction à l’analyse sociale de l’instrumentation de gestion, Paris : La Découverte.
  • FRIEDMAN, B., KAHN, P. H., BORNING, A. (2002), Value sensitive design: Theory and methods, University of Washington, Dept. of Computer Science & Eng. Technical Report, 02-12-01.
  • HALL, R., STAHL, B. (2012), Against Commodification: The University, Cognitive Capitalism and Emergent Technologies, tripleC, 10(2), pp. 184-202.
  • MATHIESON, K. (2007), Towards a Design Science of Ethical Decision Support, Journal of Business Ethics, 76, pp. 269-292
  • MAUGERI, S. (2007) Travail, dispositif de gestion et domination, communication au Xièmes Journées internationales de sociologie du travail, 20/22 juin.
  • MINGERS, J., WALSHAM, G. (2010), Towards Ethical Information Systems:The Contribution of Discourse Ethics, MIS Quarterly, 34 (4). pp. 833-854.
  • MORAND, M. (2007) Le logiciel, sujet et objet de la norme, In : Représentations, modèles et normes pour l’entreprise, Revue Droit et Société, n° 65, pp 41-51.
  • GOMEZ-MEJIA, G. (2016) Les fabriques de soi ? Identité et Industrie sur le Web, Paris : MkF éditions.
  • SMYRNAIOS, N. (2017) Les GAFAM contre l’Internet, une économie politique du numérique, Paris : INA. 9
  • SALAIS, R. (2010) La donnée n'est pas un donné. Pour une analyse critique d l'évaluation chiffrée de la performance, Revue française d'administration publique, n° 135, p. 497-515.
  • SALLES, M. (2015) La responsabilité économique et sociale des concepteurs de systèmes d’information : contribution à une éthique appliquée, Innovations. Revue d’Économie et de Management de l’Innovation (I-REMI), n°46, vol. 1, pp. 197-226.
  • STAHL, B. C. (2008), Ethical Issues of Information and Business, in The Handbook of Information and Computer Ethics, K. E. Himma & H. T. Tavani (eds), John Wiley & Sons, pp. 311-335.
  • SUPIOT, A. (2015). La gouvernance par les nombres : cours au Collège de France, 2012- 2014, Paris, Institut d’études avancées de Nantes : Fayard.
  • WALSHAM, G. (2012), Are We Making a Better World with ICTs? Reflections on a Future Agenda for the IS Field, Journal of Information Technology, Vol. 27, Issue 2, pp. 87-93.
  • WEIZENBAUM, J., (1976), Computer Power and Human Reason: From Judgment To Calculation, W. H. Freeman, San Francisco.
  • WIENER, N. (1948), Cybernetics or Control and Communication in the Animal and the Machine, Cambridge, MIT Press.

Atelier Sécurité des systèmes d'information : technologies et personnes 3e éd
Atelier Sécurité des systèmes d'information : technologies et personnes (3ème édition)
Mots-clés : Sécurité sûreté ingénierie sociale menace intérieure modélisation des processus management des connaissances méthodes d’évaluation
Thèmes Sécurité des systèmes d’information avec une vision terrain centrée utilisateur, qui est regardé comme un point d’entrée susceptible de constituer une menace intérieure.
Présentation de l'atelier

L’organisation de 2018 n’est pas celle de 2008, ni celle de 1968. Néanmoins, des rapports de sécurité récents aussi bien que la littérature académique en sécurité des systèmes d’information montrent que la menace intérieure, celle que peut représenter un employé dans une organisation, existe depuis toujours et occupe aujourd’hui une place croissante dans le paysage de la sécurité des systèmes d’information. Les techniques de cryptage et d’authentification ne résolvent pas ce problème puisque c’est un utilisateur légitime, avec parfois des accès privilégiés, qui constitue une menace intérieure. Une telle menace peut être (1) non intentionnelle, faute de sensibilisation ou de capacité du système à détecter un comportement anormal, ou (2) intentionnelle, quand l’utilisateur réalise des actions en violant la politique de sécurité des systèmes d’information. Chaque utilisateur constitue un point d’entrée dans le système qu’il ne faut pas négliger.

L’atelier « sécurité des systèmes d'information : technologies et personnes » sera focalisé cette année sur la menace intérieure (insider threat), celle que constitue chaque employé d’une organisation, un utilisateur légitime qui peut devenir un attaquant. Aborder cette problématique implique la conjonction de plusieurs domaines, informatique, management, sciences humaines et sociales, dans un contexte multidisciplinaire.


Quelles menaces intérieures existent pour la sécurité des systèmes d’information ?

Nous vous invitons à soumettre un résumé entendu (2-4 pages) sur vos idées et/ou vos recherches concernant la question de la menace intérieure (insider threat) en sécurité des systèmes d’information. La soumission de votre article implique votre participation à l’atelier comme présentateur des idées pour motiver la discussion. L’expression de contributions inhabituelles profitant d’une certaine liberté est encouragée, afin d’explorer des questions polémiques et prospectives, tout en favorisant une réflexion collective pendant l’atelier.

Soumission :

Cet atelier est ouvert à la présentation de travaux de recherche originaux, de développements industriels et d’expériences significatives dans le domaine des systèmes d'information.

Les résumés étendus (2-4 pages) devront se conformer au modèle Hermes-Lavoisier (feuille de style Word, feuille de style LaTeX). La langue officielle du congrès est le français, toutefois l'atelier est ouvert aux contributions de langue anglaise.

Les articles doivent être envoyés au format PDF à pierre-emmanuel.arduin@dauphine.fr et kathia.oliveira@univ-valenciennes.fr au plus tard le 11/05/18. Les articles feront l'objet d'une présentation/discussion lors de l'atelier au congrès INFORSID 2018 à Nantes et seront publiés dans les actes électroniques des ateliers sur le site Internet du congrès INFORSID 2018.


Dates importantes :
  • Date limite de réception des articles : 11 mai 2018.
  • Congrès INFORSID 2018 : 28 au 31 mai 2018
  • Date de l’atelier : 30 mai 2018 après-midi

Porteurs :
Pierre-Emmanuel Arduin, Université Paris-Dauphine

Pierre-Emmanuel Arduin est maître de conférences à l'Université Paris-Dauphine. Il a étudié la psychologie, l'informatique, le management et maintenant ses recherches se focalisent sur le management des connaissances et les menaces intérieures à la sécurité des systèmes d'information. Directeur du Master Système d'Information de l'Entreprise Étendue : Audit et Conseil, il intervient en tant que consultant KM et IT auprès de plusieurs entreprises. Récemment, ses recherches ont montré que les individus peuvent être considérés comme des points d'entrée susceptibles d'être attaqués au travers de techniques de manipulation, tout comme les ordinateurs et les artefacts numériques peuvent l'être au travers de techniques de piratage.

Káthia Marçal de Oliveira, Université de Valenciennes

Káthia Marçal de Oliveira est maître de conférences habilitée à diriger les recherches à l’Université de Valenciennes. Elle a deux lignes de recherche principales : qualité logicielle et gestion des connaissances. En qualité logicielle elle s’est intéressée à la qualité de processus logiciels et aux métriques. En gestion des connaissances, elle s’est intéressée à la représentation de connaissances par les ontologies et comment les connaissances du domaine peuvent aider le développement des systèmes. Káthia Marçal de Oliveira réalise ses activités de recherche au LAMIH UMR CNRS 8201 au sein de l’équipe DIM (Décision, Interaction et Mobilité), plus particulièrement sur l’intégration d’ontologies et de concepts liés à la qualité logicielle dans l’approche d’ingénierie dirigée par les modèles pour les systèmes interactifs.


Atelier : L’évolution des SI dans le contexte de l’industrie 4.0
Atelier : L’évolution des SI dans le contexte de l’industrie 4.0
Présentation de l'atelier


A l’ère du tout numérique et en présence de ces fortes évolutions organisationnelles, les entreprises d’aujourd’hui sont donc obligées d’adopter de plus en plus des solutions informatiques intégrées, souvent connectées à des infrastructures digitales complexes. Les systèmes d’aide à la décision, par exemple, évoluent pour proposer une assistance en temps réel aux acteurs métier dans tous les niveaux de l’atelier, en se basant sur les technologies de fouille de données, de simulation et de systèmes experts.

Cependant, malgré cet engouement et cette conscience de l’intérêt grandissant à ces technologies, il est a constaté que leur adoption réelle en milieu industriel reste en deçà des possibilités offertes. Ceci s’explique par plusieurs raisons à la fois techniques, organisationnelles mais aussi opérationnelles liées au facteur humain. Ces limitations peuvent se résumer comme suit :

  • Les capteurs installés en atelier génèrent une grande quantité de données mais l’interprétation de ces données est souvent faite pour une exploitation très locale (au niveau de la machine) sans réelle remonté de l’information au niveau du pilotage.
  • Le manque de remonté d’information est lié aux problèmes historiques de cloisonnement des services fonctionnels de l’entreprise ainsi que les systèmes d’information dédiés. En effet, la diversité des applications informatiques métier (ERP, PLM, GPAO, etc.) et la présence de solution maison rend l’intégration de l’ensemble très complexe.
  • La raison du manque d’intégration est à la fois technique liée aux problématiques d’interopérabilité et de standard mais aussi économique liées aux stratégies commerciales des providers et des capacités financières des entreprises, notamment les PME, à s’équiper de plusieurs solutions très couteuses.
  • Enfin, les aspects organisationnels et humains liés à la maturité des acteurs vis-à-vis de la complexité des outils et la résistance au changement de la part des utilisateurs sont des causes tout aussi significatives.

Cet atelier se propose comme un lieu d’échange entre les académiques et les industriels concernés par les problématiques d’adoption et d’évolution des systèmes d’information d’entreprise pour accompagner les changements organisationnels et techniques introduits par l’industrie 4.0. Il est attendu des communications originales sur l’une ou plusieurs des thématiques en lien avec les problématiques citées plus haut. Il s’agit principalement des travaux sur :

  • La modélisation des données et connaissances métier, en particulier l’usage des ontologies, pour la structuration des référentiels partagés et l’aide à la décision. Ceci doit prendre en compte la caractérisation des nouvelles technologies embarquées aux produits et systèmes de production.
  • Le développement de nouvelles plateformes conceptuelles et techniques pour l’aide à la décision et l’assistance aux acteurs métier de l’atelier, basés sur l’usage des nouvelles technologies.
  • L’interopérabilité technique et sémantique pour l’intégration des différents systèmes d’information mais aussi pour la communication de ces systèmes avec les infrastructures numériques dans l’atelier.
  • Les problématiques d’adoption et de maturité des systèmes d’information en milieu industriel liées à aux phénomènes économiques, sociétaux mais aussi techniques.

Les travaux soumis doivent être à double finalité scientifique et applicative en milieu industriel. Ils sont ouverts à toute la communauté scientifique et industrielle aussi bien à des jeunes chercheurs qu’a des seniors et des experts industriels. Un intérêt particulier sera donné à la dissémination de projets collaboratifs de recherche (type ANR, région, FUI, Européens ou contrat) afin de mieux valoriser ces modes de collaboration auprès de la communauté.

Porteurs :
Farouk Belkadi, Ecole Centrale de Nantes – Laboratoire des sciences du Numérique de Nantes (LS2N)

Farouk Belkadi est un chercheur à l’école centrale de Nantes. Il est membre de l’équipe IS3P (Ingénierie système produit processus performance) du laboratoire des sciences du numérique de Nantes (LS2N). Au sein de l’équipe, il est responsable scientifique de l’axe Processus collaboratifs et systèmes d’information. Avant de rejoindre l’école centrale de Nantes, il a travaillé pendant cinq ans en tant qu’ingénieur de recherche à l’université de technologie de Compiègne (UTC). Il a obtenu son doctorat de l’université de Franche Comté en 2006 après un séjour doctoral au laboratoire d’automatique de Besançon (LAB). Son travail de thèse portait sur l’intégration des méthodes de gestion des connaissances pour le pilotage des compétences dans les activités de conception. Actuellement, ses thématiques de recherche concernent la modélisation des systèmes complexes, les systèmes d’information collaboratifs dans une approche de gestion du cycle de vie du produit ainsi que la gestion des connaissances pour l’aide aux activités industrielles, de la conception à la fabrication. Il a participé à la réalisation et la coordination scientifique de plusieurs projets de recherche dont trois projets européens. Les résultats de ses travaux sont publiés dans plus de 80 conférences et journaux nationaux et internationaux.

Néjib Moalla, Universite Lumiere Lyon 2 – Laboratoire DISP (Décision et Information pour les Systèmes de Production).

Néjib Moalla est Maître de Conférences - HDR au Laboratoire DISP, Université Lumière Lyon2 (ULL). Il a obtenu son Habiltation à Diriger des Recherches en 2015 ainsi que son Doctorat en Informatique de l’université Lumière Lyon 2 en 2007. Ses activités de recherche sont centrées sur l’ingénierie des systèmes d’information avec une perspective long terme. Outre le développement des concepts de préservation à long-terme, il s’est intéressé à l’automatisation dans l’ingénierie des ontologies et à l’accélération du déploiement des processus métier dans les architectures orientées services.
Néjib Moalla est / a été :

  • Co-animateur du groupe de travail Easy-Dim du GDR MACS du CNRS
  • Co-animateur de l'axe de recherche "Agilité des systèmes d'information" du laboratoire DISP
  • Vice-Président du GIS Interop Grande Region du Laboratoire Virtuel Interop VLab
  • Coordinateur local (Lyon 2) et membre de plusieurs projets Européens H2020
  • Co-chair du comité de programme de la conférence internationale SKIMA’11 à Benevento (Italie)
  • Membre du comité de programme des conférences (AICCSA, BITA, FIT, ICET, SKIMA, PLM, etc.)



  Dans
 jours


Actualités

  • communiqué de presse : Pour tout savoir sur la Session spéciale entreprises Recherche & Industrie du Futur du jeudi 31 mai... consulter la page
  • Avis important : les lundi 28 mai et mardi 29 mai seront perturbés par un fort mouvement de grève de la SNCF. Merci d'en prendre compte pour planifier votre venue à Inforsid et IEEE RCIS.
  • Téléchargez notre flyer
  • Heureux de vous présenter nos 3 keynotes invités ! Voir l'information...


Dates

Suite à plusieurs demandes, extension des délais de soumissions.
  • Soumissions
    • Résumé: 5 février 9 février 2018
    • Article : 12 février 2018
  • Notifications : 3 avril 2018
  • Articles finaux : 17 avril 2018
  • Dates congrès : 28-31 mai 2018

Twitter

Participer à la diffusion du hashtag
#inforsid2018

Téléchargez notre flyer
Inforsid-2013 | Inforsid-2014 | Inforsid-2015 | Inforsid-2016 | Inforsid-2017 |